Lucien Bodard, un aventurier dans le siècle d’Olivier Weber

Auteur : Olivier Weber

Genre : Biographie

Format : Broché

Date de parution : 06 juillet 1998

Edition : 

Résumé 

Monstre sacré du journalisme, Lucien Bodard est un personnage hors du commun, amoureux des femmes et de la vie. Témoin lucide des champs de bataille et des révolutions, baroudeur mélancolique admiré par Joseph Kessel, il a traversé les barbaries de ce siècle pour mieux décrire les hommes et leurs excès, dans ses articles puis ses livres, qui lui valurent une notoriété internationale et le prix Goncourt.

Romancier vénéré par le public, il fut longtemps voué aux gémonies par l’intelligentsia pur avoir été l’un des premiers à critiquer le régime de Mao et ses dérives. En Indochine, pendant la guerre menée par les Français, il subit les foudres des militaires pour avoir prédit la chute du régime colonial, comme il avait annoncé, dès 1947, la fin de la présence française en Algérie.

C’est une vie de légende, d’amours et d’aventures, un itinéraire tourmenté que nous fait découvrir cette première biographie de Lucien Bodard, avec de nombreuses révélations reposant sur des archives inédites. Agé aujourd’hui de quatre-vingt-trois ans, ce fils de consul naquit au fin fond de la Chine au temps des Seigneurs de la Guerre. Ses premiers souvenirs furent des images de têtes coupées et de suppliciés. Ancien de la France Libre, envoyé spécial permanent de France-Soir en Extrême-Orient, grand reporter dépêché sur tous les points chauds de la planète, « Lulu le Chinois  » décrivit les horreurs des guerres et devint ce qu’il appelle un  » voyeur de l’atroce ». A travers ce personnage épique, chantre de la passion amoureuse, Lucien Bodard, un aventurier dans le siècle est aussi le tableau foisonnant de l’histoire politique, de la vie littéraire et du journalisme depuis les années vingt.

Mon avis

Lucien Bodard est né en Chine en 1914 où il a passé ses premières années avant de revenir en France avec sa mère, son père restant en Chine où il était en poste. En France, il entre à l’école des Roches qui a été détruite pendant la seconde guerre mondiale. A sa sortie de l’école, il s’inscrit pour passer les concours administratif, mais l’arrivée de la guerre lui fait remettre ses projets à plus tard. Au cours de cette guerre, il fuit la France pour rejoindre l’Angleterre avant de revenir à la libération pour aider à reprendre les différents journaux de l’époque.

C’est à ce moment là qu’il entre dans le monde du journalisme et où il va y rester. Il réussit à se faire envoyer en Asie, plus précisément en Indochine, pour suivre le travail de l’armée Française et il couvrira toute cette guerre. A la fin de la guerre d’Indochine, il va continuer à couvrir d’autres conflits, comme l’Algérie ou la guerre d’Irlande, mais c’est surtout à partir de là qu’il va commencer petit à petit son métier de romancier. Il publiera plusieurs romans, dont certains qui sont un peu des autobiographies et dont beaucoup parlent de la Chine et de l’Indochine.

Voilà pour la présentation du journaliste qui m’a accompagné dans ce voyage. Quant-au livre, il s’agit de la biographie écrit par Olivier Weber : Lucien Bodard, un aventurier dans le siècle.

C’est un livre très intéressant, je lui reprocherai juste un peu sa lourdeur parfois et l’impression de fouillis que l’on a parfois. Surtout au début du livre. Plus on avance vers la fin, moins on a cette impression. C’est dû au fait que l’auteur mélange parfois des événements similaires mais qui ne se passent pas au même moment.

Ma Note : 4/5

tous les livres sur Babelio.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *