Demain les chats de Bernard Werber

Demain les chats - Couverture

Auteur : Bernard Werber

Genre : Roman

Format : broché

Date de parution : 3 octobre 2016

Edition : Albin Michel

Plume_envol_fRésumé Plume_envol

Pour nous, une seule histoire existait : celle de l’humanité.
Mais il y a eu LA rencontre.

Et eux, les chats, ont changé à jamais notre destinée.

Plume_envol_fMon avisPlume_envol

Demain les chats est le dernier roman de Bernard Werber. Ce dernier est l’un de mes auteurs préférés. Après les fourmis dans la trilogie du même nom, les rats avec le personnage de Jacques Nemrod dans L’empire des anges, Bernard Werber étudie les chats et leur comportement.

Alors que dans les fourmis nous avions le point de vue humain et celui des fourmis, ici, nous n’avons que la vision des chats. Nous voyons le monde et les événements du point de vue du chat. Et plus particulièrement d’une chatte, Bastet. Nous la découvrons dans son univers, sa rencontre avec Félix qu’elle trouve insipide et qui prend ses quartiers chez elle et Pythagore, le siamois voisin, qui possède un troisième œil lui permettant de découvrir le monde des humains. Alors que nous découvrons l’univers de Bastet, nous apprenons aussi que le monde des humains tournent mal puisqu’arrive le règne de la terreur. Terreur qu’on ne peut s’empêcher de comparer avec les événements qui ont secoués la France en 2015. Mais cette fois-ci, en pire. Et dans cet univers post-apocalyptique, comme s’en sortent les chats ?

Bastet et Pythagore vont retrouver leur congénères et en convaincre une partie de les aider à sauver les humains. Grâce à Pythagore et son troisième œil,  ils auront une stratégie. Ils ne leur restent plus qu’à communiquer avec les humains. Et c’est là que Bastet entre en jeu. C’est par son biais qu’ils vont communiquer avec les humains. Mais Bastet ne peut pas communiquer avec tous les humains et elle apprendra à le faire au gré des péripéties qu’elle va vivre pour rejoindre sa maîtresse.

Ils vont aussi devoir combattre un ennemie redoutable : les rats.

La vision que Bernard Werber nous propose est originale. Il en profite pour nous apprendre l’histoire des chats à travers les âges. Mais ça s’arrête là. Si le livre se lit facilement, j’ai trouvé que ce n’était pas son meilleur livre. J’ai eu l’impression que tous les clichés du genre avaient été utilisé pour arriver jusqu’au bout de l’histoire. D’une histoire qui nous explique comment, demain, les chats apprendraient à interagir avec les humains, à créer une école des chats, pour eux aussi évoluer. Ils ne seraient plus nos animaux de compagnie, mais nos égaux. Si j’aime beaucoup la perception qu’il a des pensées de nos compagnons, je trouve que le reste est un peu fort de café. Un peu comme s’il avait déjà fait le tour de ce qu’il pouvait nous offrir et qu’il n’arrivait pas à faire mieux.

Je ne le classerai pas dans mes livres préférés. Si j’ai bien aimé sa série avec les Thanatonautes et les origines, celui que j’ai préféré est le papillon des étoiles. Ici, si je devais simplifier, c’est une histoire où les chats sauvent l’humanité. Difficilement crédible, malheureusement.

Ma Note : 

tous les livres sur Babelio.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *