Démystifier les mythes courant sur l’écriture

Traduction du post de Melissa Donovan "Debunking Common Myths About Writing".
Etes-vous tombé sur l'un de ces mythes au sujet de l'écriture ?
Etes-vous tombé sur l’un de ces mythes au sujet de l’écriture ?

Les mythes abondent dans le monde des arts, et les écrivains ne sont pas immunisés contre eux. Beaucoup d’entre nous succombent aux fausses idées qui flottent autour de la signification de ce que c’est d’être un écrivain ou de ce qu’il faut pour en devenir un.

Alors, quel est le problème à se laisser prendre par les mythes sur l’écriture ?

Les mythes sur l’écriture conduisent à des attentes irréalistes. Certains d’entre nous finissent par croire que devenir écrivain est facile. D’autres croient que c’est impossible. Nous pensons que les écrivains sont pauvres, ivre, ou vivant dans un état de désespoir perpétuel. Après tout, il faut lutter pour devenir un artiste, non ?

Faux.

Mythes sur l’écriture

Les attentes sont importantes. Lorsque nous avons des attentes réalistes, nous pouvons planifier en conséquence, et nos chances de succès augmentent de façon exponentielle. Inversement, lorsque nos attentes sont incorrectes, nous nous préparons à la déception et à l’échec.

Donc, nous allons démystifier certains des mythes les plus notoires sur l’écriture :

Mythe : Vous ne devriez pas lire beaucoup, parce que le style d’autres écrivains pourrait se ressentir dans le vôtre et ce ne serait pas original.

Vérité : C’est comme de dire que vous ne devriez pas interagir avec d’autres personnes parce que vous pourriez adopter leurs personnalités. Croyez que votre propre style va émerger, même s’il est influencé par d’autres écrivains. Vous ne deviendrez jamais un bon ou grand écrivain si vous n’étudiez pas le travail des écrivains qui vous ont précédés. Vous serez aussi ignorants de l’art et du marché, et cela se ressentira dans votre travail.

Mythe : Une bonne grammaire est inutile si vous voulez que votre écriture soit brute et audacieuse.

Vérité : L’écriture est brute et audacieuse à cause de ce qu’elle communique, non pas parce qu’elle est truffée de fautes et construite avec des phrases mal structurées. La mauvaise grammaire et des phrases faibles ne sont pas intéressantes ou originales ; l’écriture de mauvaise qualité indique un manque de professionnalisme et un manque de compétences.

Mythe : Nous ne devrions écrire seulement quand nous sommes inspirés.

Vérité : Celui-ci peut contenir une certaine vérité. Mais cela ne signifie pas que nous devrions nous asseoir en attendant que l’inspiration vienne. Les écrivains doivent apprendre comment être et rester inspiré. Et nous avons aussi besoin d’apprendre à faire notre travail, même si nous ne nous sentons pas inspiré. Sinon, nous n’allons rien produire.

Mythe : Le succès artistique est porté par le talent pur.

Vérité : Le talent est un amplificateur, pas la base sur laquelle une carrière artistique réussie est construite. Il n’y a pas un seul ingrédient qui mène au succès. Le talent aide, mais le travail acharné, l’engagement, et l’autodiscipline aident beaucoup plus.

Mythe : Vous n’avez pas besoin d’améliorer vos compétences d’écriture créative parce que vous avez un talent naturel.

Vérité : Peu importe votre talent, vous n’êtes pas né en sachant lire et écrire. Il y a du travail à faire !

Dissiper Ces mythes A Propos De L’Ecriture Créative

Les idées fausses sur les arts sont endémiques. Il n’est pas étonnant que les artistes soient tellement mal compris par le reste du monde. Nous avons tendance à être un groupe inhabituel, et beaucoup de ces idées fausses viennent des artistes eux-mêmes.

Avez-vous déjà été en proie à l’un de ces mythes sur l’écriture ? Y-a-t-il d’autres mythes sur l’écriture que vous avez remarqué ? Partagez vos réflexions et expériences en laissant un commentaire, et continuez à écrire.

Pour ma part, certains de ces mythes ne me parlent pas. Par exemple, le premier est une aberration. Il m'a toujours semblé logique, et personne dans mon entourage ne me contredira, que pour améliorer son écriture, il fallait lire.
Pour moi, les deux sont liés. Et j'en suis d'autant plus persuadé que ma fille rentre en CP et commence à lire quelques mots et à écrire. C'est par l'écriture qu'elle va apprendre à lire, et c'est par la lecture qu'elle apprendra à écrire.
Pour le deuxième mythe, j'ai toujours eu horreur de ces textes écrits par des personnes qui se contrefichent de l'orthographe et de la grammaire. Cela donne des textes difficiles à lire et que je rejette volontiers. C'est parce que je voulais améliorer ma grammaire et mon orthographe que j'ai commencé à écrire. Il est, pour moi, incontournable d'écrire correctement pour bien véhiculer ses idées.
Concernant le troisième mythe, je rejoins Mélissa Donovan et je dois travailler sur le quatrième mythe car je me sens toujours dans un rôle d'imposteur.
Quant-au dernier mythe, je n'ai pas de talent naturel. Je dois donc travailler mon écriture.
Alors pourquoi traduire ce billet de Mélissa Donovan ? Parce que vous êtes peut-être concernés par ces mythes et que je trouve intéressant de voir quels sont les différents mythes qui peuvent exister.
Quel est votre sentiment concernant ces mythes ?
N'hésitez pas à partager vos pensées dans les commentaires.

Melissa Donovan
Melissa Donovan est une conceptrice et rédactrice de site Web. Elle écrit de la fiction et de la poésie et est la fondatrice et rédactrice en chef de Writing Forward, un blog rempli de conseils et d’idées d’écriture créative.

One thought on “Démystifier les mythes courant sur l’écriture

  1. Pingback:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *