L’ombre du vent de Carlos Ruiz Zafón

9782266233996Auteur : Carlos Ruiz Zafón

Genre : Mystère

Format : Papier

Date de parution : mai 2001

Edition : Logo_Pocket

 

Plume_envol_fRésumé Plume_envol

Dans la Barcelone de l’après-guerre civile,  » ville des prodiges  » marquée par la défaite, la vie est difficile, les haines rôdent toujours.
Un matin brumeux de 1945, un homme emmène son petit garçon – Daniel Sempere, le narrateur – dans un lieu mystérieux du quartier gothique : le Cimetière des Livres Oubliés.

L’enfant, qui rêve toujours de sa mère morte, est ainsi convié par son père, modeste boutiquier de livres d’occasion, à un étrange rituel qui se transmet de génération en génération : il doit y « adopter » un volume parmi des centaines de milliers.

Là, il rencontre le livre qui va changer le cours de sa vie, le marquer à jamais et l’entraîner dans un labyrinthe d’aventures et de secrets enterrés dans l’âme de la ville : L’Ombre du Vent.

Avec ce tableau historique, roman d’apprentissage évoquant les émois de l’adolescence, récit fantastique dans la pure tradition du Fantôme de l’Opéra ou du Maître et Marguerite, énigme où les mystères s’emboîtent comme des poupées russes, Carlos Ruiz Zafon mêle inextricablement la littérature et la vie

Plume_envol_fMon avisPlume_envol

L’ombre du vent est le titre du livre que le jeune Daniel, 11 ans, extrait du cimetière des livres oubliés où l’a emmené son père.
C’est aussi un livre qu’il va dévorer et sur lequel il va vouloir avoir plus d’informations sur l’auteur. C’est là qu’il rencontrera son amour de jeunesse, la belle Clara Barcelo, que son oncle, Gustavo utilisera pour essayer de récupérer le livre du jeune Daniel.

Mais l’un des personnages de livre semble avoir pris vie et menace Daniel si celui-ci ne lui remet pas ce fameux livre. Daniel finira par le cacher là où il l’a trouvé et ne se remettra sur la piste de l’auteur, Julián Carax, que bien des années plus tard, avec l’aide de son ami Fermin Romero de Torres et aussi de la sœur de son ami d’enfance, Béatrice.
A travers son histoire qu’il nous raconte, Daniel, le narrateur, nous raconte aussi l’histoire de Julián Carax, de son amour de jeunesse. Des secrets sont déterrés et un schéma semble se répéter.

Carlos Ruiz Zafon réussi à imbriquer les deux histoires, l’une dans l’autre et utilise une belle épanadiplose avec cette visite au cimetière des livres oubliés.
J’ai mis un peu de temps pour rentrer vraiment dans l’histoire, mais une fois dedans, j’ai pris plaisir à découvrir l’histoire de Julián Carax à travers l’enquête de Daniel Sempere. J’ai beaucoup aimé les similitudes mis en avant entre Daniel et Julián. Et comment un livre peut impacter des vies.

Ce livre est aussi un aperçu de la Barcelone des années 40, de l’ambiance sombre qui y règne et qui va de pair avec l’ambiance qu’a souhaiter donner l’auteur.

Cette lecture m’a donné envie de découvrir les autres livres de l’auteur, notamment ceux de la série sur le cimetière des livres oubliés.

Ma Note : 5


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *