A résidence de Cathy Hamer

9782221157367

Auteur : Cathy Hamer

Genre : Littérature française

Format : Papier

Date de parution : 12 mai 2016

Edition : Logo_RobertLaffont

 

 

Plume_envol_fRésumé Plume_envol

Reconquérir le monde quand on n’est plus personne : voilà un défi à la mesure de Camélia !
Ex-femme d’ambassadeur déclassée (son mari s’est fait virer pour malversation), Camélia, insupportable mondaine, sombre dans la marginalité. Jusqu’au jour ou, sans rien révéler de son passé, elle décroche le poste de cuisinière de l’ambassade du Birnstein, à Paris. Une semaine plus tard, elle s’apprête à servir son premier dîner d’apparat lorsque surgissent des bandits venus d’Asie centrale. Camélia se retrouve au coeur d’une prise d’otages. Et c’est la chance de sa nouvelle vie : car ce qui la motive, ce n’est ni l’argent ni la position sociale, mais le besoin de tirer les ficelles, auquel s’ajoute la hantise de s’ennuyer. Or, entre des ministres sujets à caution, des diplomates pas bien courageux, un chirurgien esthétique crapuleux et des terroristes amateurs qui se sont trompés de cible, le chaos ambiant va non seulement permettre à Camélia de prendre le pouvoir, mais aussi lui révéler des sentiments qu’elle n’aurait jamais soupçonnés, tels l’empathie et même l’amour et le plaisir, stupéfiantes découvertes…
Grinçant et pince-sans-rire, un premier roman diablement réjouissant.

Plume_envol_fMon avisPlume_envol

J’ai lu ce livre dans le cadre d’une opération Masse Critique du site Babelio. J’en profite pour les remercier, eux et les éditions Laffont.

Camélia est dépeinte comme hautaine, une insupportable mondaine qu’aucun de ses « serviteurs » ne semble apprécié. Son déclassement va la montrer sous un autre jour. Une femme qui sait saisir les opportunités, comme cette place de cuisinière à l’ambassade du Birnstein. Son arrivée à l’ambassade ne fera pas le bonheur de tout le monde puisque le premier qui en fera les frais sera la majordome.

Cette insupportable mondaine décrite au début du roman ne l’est pas tant que ça. Et Camélia sait vite se rendre indispensable. Elle sait brosser les personnes dans le sens du poil. Les événements qui vont se dérouler à l’ambassade vont aussi lui permettre d’en apprendre beaucoup sur elle-même et d’utiliser certaines compétences acquises lors des différentes affectations de son ex-mari. Le tout traité avec beaucoup d’humour.

Je suis rapidement entrée dans l’histoire, j’ai eu un peu de mal à lâcher le livre. En même temps, à certains moments, j’avais besoin de décrocher un peu. Cet humour pince-sans-rire utilisé tout au long du livre, qui en fait sa force, en fait aussi sa faiblesse. J’ai parfois eu l’impression d’un trop. Trop de coïncidences, trop d’humour, etc.

Cela reste tout de même un bon livre à lire dans lequel les personnages se retrouvent dans des situations parfois cocasses.

Ma Note : 4

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *