Le fiancé de grand-mère.

Comme tous les mercredi midi, je courais voir ma grand-mère en sortant de l'école. Elle m'attendait toujours avec un de ses petits plats dont elle avait le secret. Dernièrement, elle avait découvert la cuisine asiatique et, par conséquent, cuisinait beaucoup de plat avec du nuoc-mâm. Je ne m'en plaignais pas, car elle faisait toujours de bonnes choses, même avec des ingrédients sortis dont ne sait où, comme cette tourte aux nèfles dont elle nous avait régalé le mois dernier.

Après avoir rempli notre jabot, comme elle disait, elle me faisait toujours faire mes devoirs avant d’entamer une activité de son cru. Elle profitait toujours de ce moment pour regarder son mélodrame préféré.

Comme l’après-midi était à la pluie, on resta à l’intérieur, lorsque j’eu finis mes devoirs. Elle sortit alors des pelotes de laine en m’annonçant gaiement qu’elle allait m’apprendre l’art du tricot. Je fis mine de bouder en maugréant que c’était pour les vieux et que je n’en voyais pas l’utilité. Elle me remercia avec le sourire de lui rappeler à qu’elle point elle était vieille. Ma grand-mère faisait partit de ces personnes âgées qui sont encore jeunes dans leur tête. Aller faire la Hola le samedi soir ne lui faisait pas peur, au contraire elle adorait ça. Elle sortait beaucoup et avait toujours quelqu’un pour l’accompagner.

Elle me tendit une aiguille sur laquelle elle avait monté des mailles et commença à m’expliquer, avec sa méthode habituelle, comment faire une écharpe. Puis, elle me demanda ce que j’avais fait en cours. Le mercredi, on avait cours de science et ce jour-là on avait étudié le chlore, ses propriétés et ses utilisations. Je lui parlais également du cours de math et des derniers potins de la classe. Je lui demandai ensuite de me parler de son dernier voyage au Vietnam. Un pays magique disait-elle. Je l’écoutais d’une oreille distraite, tout à mon ouvrage, si bien que je ne fis pas attention quand elle m’annonça qu’elle allait avoir un visiteur à la fin de la semaine et quand je réalisai ce qu’elle venait de me dire, j’en fus toute surprise. Je lâchais mon ouvrage et me tournais vers elle, les yeux grands ouverts et toute ouïe. Je commençais à lui poser tout plein de questions sur ce visiteur lorsqu’elle coupa court en se levant pour dégourdir ses jambes.

Depuis une chute l’hiver dernier, je savais que sa hanche lui faisait mal de temps en temps. Je la laissais se détendre un peu avant de repartir à la charge. Je lui fis même, mes grands yeux tristes pour essayer de l’émouvoir et qu’elle m’en dise un peu plus sur ce visiteur mystérieux.

Elle revint s’asseoir près de moi et me fit promettre de ne rien dire à ma mère avant qu’elle nous le présente le week-end prochain. En effet, ma mère trouvait que grand-mère prenait beaucoup trop de liberté depuis que mon grand-père était mort. Ce à quoi ma grand-mère lui répliquait toujours qu’il n’y avait pas de mal à se dévergonder de temps en temps et qu’elle ferait mieux d’en faire autant. C’était toujours un sujet de disputes entre elles. Il est vrai que ma mère s’était renfermée sur elle-même lorsque mon père était partit et elle refusait de refaire sa vie. Pourtant, on n’hésitait pas, avec grand-mère à lui arranger des rendez-vous. Mais elle avait décidé que ce serait sa croix.

Je lui promis tout ce qu’elle voulait dans la mesure où j’étais impatiente de savoir qui était ce visiteur. Elle m’annonça alors qu’elle avait un nouveau fiancé et qu’elle l’avait rencontré au Vietnam. Je compris alors pourquoi elle s’était mise à la cuisine Vietnamienne depuis son retour. Elle me raconta alors sa rencontre, comment il était, etc. Elle me donna envie de le rencontrer, comme toujours.

Ce soir-là, quand il fallut rentrer, je n’avais plus qu’une hâte, être au week-end pour faire la connaissance du nouveau fiancé de grand-mère.

Ce texte a été écrit suite un Logo-Rallye que j'ai trouvé, il y a quelques années et dont voici l'intitulé.
"Ecrire un texte contenant les mots suivants : Méthode, Hola, Complet, Emouvoir, Mélodrame, Bouder, Fiancé, Nuoc-mâm, Jabot, Chlore, Hanche, Nèfle, Pelote, Secret, Dévergonder.
Contrainte supplémentaire : un des mots doit faire partie du titre !"

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *